10 trucs utiles pour faire parler de soi dans la presse

Nouer de bonnes relations avec les journalistes n’est pas si difficile. 10 conseils qui marchent pour multiplier vos chances de faire parler de vous dans la presse. 

1-Soyez joignable.

Rares sont les sites Internet qui publient les coordonnées de leurs fondateurs de façon claire. Et être joignable, c’est ne pas avoir peur de donner son numéro de téléphone, par exemple. Un formulaire dans une rubrique presse, c’est la garantie de n’être jamais appelé en urgence – donc de rater des opportunités de faire parler de soi. Si vous tenez au formulaire (pour mesurer par exemple le nombre de contacts utiles…),  n’hésitez-pas à ajouter votre numéro de téléphone de façon bien lisible.

2- Rendez vous disponible.

Les journalistes, notamment dans la presse économique, sont très sollicités. Si un journaliste vous appelle, c’est qu’il a une raison…. et souvent un article à boucler… Rappelez dans l’heure si possible. Et rappelez-le toujours, même si c’est pour lui dire que vous ne souhaitez rien lui dire.

3-Traitez les journalistes sur un pied d’égalité.

Il n’y a pas de petit support. Il n’y en a jamais eu et il n’y en aura encore moins dans l’avenir. Il n’y a pas non plus de petit journaliste. Les blogueurs d’aujourd’hui sont les grands journalistes de demain.

4-Intéressez-vous à eux.

Quand vous rencontrez un journaliste, parlez-lui un peu de son support, montrez-lui que vous le connaissez. Les journalistes adorent que leur contact ait pris la peine de s’intéresser à ce qu’ils font. « J’ai adoré votre dernier article sur… » Succès garanti !

5-Privilégiez l’actualité.

Débrouillez-vous pour trouver une actualité avant de communiquer. Ce qui fait réagir un journaliste, c’est l’actualité. Et si vous n’en avez pas, créez- là !

6-Faites du storytelling.

Racontez une belle histoire, c’est bien, ce qui ne veut pas dire qu’il faut mentir ou l’inventer. Un article, c’est le début d’une conversation. En même temps, soyez vous-même… Pour faire du storytelling, il faut surtout parler de gens, d’individus. Une foule ou un concept n’intéressent pas grand monde.

7-Placez une ou deux formules chocs !

Préparez-vous quelques formules chocs et publicitaires, de petites phrases que le journaliste reprendra, sur le mode « Nous sommes le Google de… ». Les politiques font cela très bien. Ca peut servir à une accroche, être repris dans un titre, avec la difficulté que l’on peut avoir du mal à s’en débarrasser après ! Mais bon…

8- Pensez long terme…

Travaillez vos relations avec les journalistes sur le long terme. C’est le meilleur moyen de développer une relation de confiance. Les journalistes souront vous renvoyer la balle.

9-Prévoyez une photo.

Ayez toujours une jolie photo de vous ou de vos produits disponibles, en haute définition (c’est plus pratique pour imprimer et vous vous donnez ainsi une chance qu’elle soit reprise en grand) et en basse définition (pour le web). C’est fou le temps que perdent les journalistes à courir après des photos.

10-Jamais de relecture.

Ne demandez jamais à relire un papier ! Ca se demande parfois pour une interview, quand c’est très « touchy » (et encore, les journaux y sont de plus en plus allergiques, quitte à zapper ceux qui le demandent), mais jamais pour un papier. A chacun son métier. Les journalistes ne vous demandent pas d’assister à votre comité de direction… Alors, faites leur confiance !

Consultez nos best sellers

 

Menu